Bénévole à EVL… pourquoi ?

Partager notre expérience avec les jeunes est important pour eux et est aussi gratifiant pour nous, bénévoles.Gagnant gagnant
Partir de son vécu, c’est tout d’abord prendre du recul sur son parcours professionnel, que l’on soit actif ou retraité.
C’est une démarche qui n’est pas naturelle, mais que l’on entreprend dans différentes circonstances de la vie. Lorsque l’on change de travail et que l’on doit rédiger un CV.  Lorsque l’on se lance dans une VAE… ou lorsque l’on a choisi de rejoindre EVL.
Plusieurs questions se posent à nous. Devons-nous parler de nos réussites, de nos échecs ?  Si oui, comment ?
En les livrant brutes ou en les sortant de leurs contextes et en les transposant avec les mots et les images d’aujourd’hui ?  Avec les mots et les images d’aujourd’hui, c’est se lancer  dans du “storytelling”.
C’est aussi se poser des questions sur l’Entreprise que l’on n’a pas forcément eu le temps de se poser en activité.  Les élèves de part leur questionnement nous amènent à cette prise de recul. Expliquer quelque chose, c’est le comprendre mieux. Voilà pourquoi, c’est gratifiant pour le bénévole. Apprendre une seconde fois.

Henri Allemand

VAE : Valorisation des Acquis de l’Expérience
Le storytelling : communication narrative qui permet de capter l’attention et de susciter l’émotion. Il  peut utiliser des histoires réelles ou créer des histoires imaginaires.

Témoignages de bénévoles

Des visites d’entreprises… pour quoi faire ?

“Une balade pour sauter un cours!” auraient tendance à nous dire certains élèves.

Potaches, nous l’avons été mais à l’aune de nos expériences, la visite d’une entreprise est un grand moment, une riche expérience pour tous : élèves, professeurs, animateurs d’EVL, entreprise accueillante. Aussi, comment, nous y prenons-nous ?

A la suite de notre intervention sur la connaissance de l’entreprise, la visite vient concrétiser, avec un vocabulaire adapté :

  • la réalité économique de l’entreprise : carnet de commandes, concurrence, produits….
  • l’organisation de l’entreprise, ses locaux, son équipement
  • les contraintes d’hygiène, de sécurité, écologiques, la traçabilité
  • les fonctions, les métiers, les possibilités d’évolution, les embauches
  • la vie réelle dans l’entreprise : les salariés, leurs conditions de travail.

En tenant compte des diverses contraintes, nous sélectionnons des entreprises selon des critères qui nous semblent correspondre aux attentes des élèves pour les aider à imaginer leur vie professionnelle future, les inciter à élaborer et mûrir un projet et mieux comprendre leurs besoins.

Reste ensuite à préparer la visite avec eux.

Nous commençons par leur expliquer la formidable opportunité de cette visite, son organisation et par un rappel des règles élémentaires de courtoisie.

L’exercice suivant consiste à éveiller leur curiosité et les amener à rédiger les questions qu’ils poseront eux mêmes lors de la visite. Cet exercice demande indulgence et bienveillance tant leur connaissance de l’entreprise est lacunaire ou empreinte de clichés.

Enfin, la visualisation de l’activité, complétée par des commentaires appropriés, fixera mieux les idées ce qui nous a été confirmé tant par les élèves que par leurs professeurs.

Agnès THEVENET, bénévole

EVL partenaire de la Semaine de l’industrie

EVL partenaire de la 8ème édition de la Semaine de l’industrie

par François Wartelle, bénévole

Entre le lundi 2O mars et le 4 avril EVL préparera et organisera 5 visites d’entreprises industrielles du Val d’Oise : VENTANA sur les deux sites d’Argenteuil et Taverny, ARCONIC (Altoa) à Us, RAS Imprimerie à Villiers le Bel et AVADY POOL à Osny.

EVL organise également la venue du Président de la Confédération des petites et moyennes entreprises du Val d’Oise (CPME), Mr Kuchly dirigeant de l’entreprise ERA-SIB au sein du collège Carnot d’Argenteuil.

A l’issue des interventions plus de 150 élèves répondront à l’enquête initiée par la Préfecture du Val d’Oise pour évaluer ses manifestations.

A lire bientôt des reportages sur ces évènements.

 

Illustration reprise sur le site ministériel / Dossier de Presse